Stage d’été 2015 (Par S.LANCON)

 Notre Soké sera de retour en France durant le mois de mai pour donner une série de stage dans toute la France.

Tout d’abord, sur le plan pratique : vous trouverez ci-dessous une affiche récapitulant l’ensemble des dates. Adressez-vous à chaque club pour les modalités d’inscription, les tarifs, l’hébergement possible, la météo prévu et ce qu’il y aura aux petits déjeuner (vous avez l’ensemble des coordonnées de chaque club dans l’onglet : les clubs)

Et je profite aussi de ces quelques lignes pour vous faire part de mes sensations lors des stages de cette intensité.

Le stage d’été, qui, comme son nom l’indique avait lieu traditionnellement durant une semaine dans l’été… Est désormais décalé au mois de mai pour des raisons pratiques.

Les stages d’été ont toujours une saveur particulière. Il faudrait d’ailleurs plutôt parler de séminaire que de stage quand on regarde de près son organisation. Il y a toujours une petite histoire qui accompagne ce genre de stage. A chaque fois que je me dis que nous y sommes bientôt, j’ai toujours un lot de souvenirs qui remonte à la surface de ma conscience.

Je repense aux cris d’animaux qu’on égorge que faisaint mes compagnons de forture lors de la douche froide quotidienne du camping de sauveterre-de-rouergue en 2009. De la saveur particulière du cochon de lait fraichement découpé lors du même stage. Aussi à mon premier long stage à Perpignan dans un dojo près de la gare. Moi qui venait d’avoir mon permis, qui ne roulait que dans ma montagne et qui était terrorisé par autant de circulation…

Et puis, j’ai aussi pour chaque stage un souvenir que je qualifierais de corporel. Celui de morsbronn-les-bains où j’ai passé mon 1er Kyu, cette sensation quand j’ai fais mes kata au bokken. Quand j’ai compris que relâcher le corps donner mille fois plus de puissance à ma frappe.

Au dernier stage, en 2014, à Gaillac où je n’avais jamais été cherché aussi loin dans mes limites. Celui de Sauveterre où le Kote Hineri m’est apparu clairement, d’ailleurs quand je fais cette technique, je me souviens encore de la sensation que j’avais découverte à ce moment là.

Tout ceci pour dire qu’un stage d’été ce n’est pas n’importe quel stage. C’est un moment qui vous marque tant dans votre progression technique que dans votre parcours personnel, notamment lors des riches discussions de fin de soirée autour d’une bière…

Nous avons tous tendance à minimiser, à banaliser et à l’oublier parfois. Mais participer à un stage d’été, un long stage qui demande un investissement intense, ce n’est pas rien, et ce que l’on en récolte est loin d’être banal.

Sylvain Lançon.

 

2015-Stage Alain Mai 2015

Leave a Reply