Quel est définitivement le meilleur art martial ? (par S.Lançon)

Je confesse avoir comme occupation régulière de trainer sur les forums et notamment les forums parlant d’arts martiaux. C’est assez distrayant de lire les remarques de chacun, les sachants sans faire y sont légions et ceux qui pratiquent régulièrement y sont rares.

Et dans cet amas hétéroclite d’avis, de remarques, de coup de gueule et de certitudes, il n’est pas rare de croiser un débutant candide souvent traumatisé par une récente agression demander très sincèrement à tous ces Experts du virtuel quel est le meilleur art martial ??

Quel est cet art martial ultime qui les fera devenir plus fort plus rapidement que tous les autres ??

Et bien entendu, avec toute la générosité qui me caractérise je vais vous livrer ce secret jalousement gardé par les plus grands experts de jadis, de notre époque, d’ici et d’ailleurs…

Je ne cherche pas à connaître les réponses, je cherche à comprendre les questions (confucius)…

Une Ferrari est-elle plus rapide d’une 4L ?

Et je vous répondrais bien sûr que… oui, la 4L éclate la Ferrari à coups sur voyons !

Rien ne sert de courir il faut partir à point c’est tout…. (Jean de la fontaine des pisseurs)

Une voiture, comme un art martial sont des outils. Et les outils sont conçu pour une tache précise.

Je veux donc vous amener au contexte. La 4L sera bien plus rapide dans mes chemins des forêts des monts de Lacaune que n’importe où ailleurs. L’important n’est donc plus le support mais le contexte. Pour choisir l’art martial, le contexte c’est vous ! Il faut donc savoir ce qui vous motive intérieurement, et le plus important ce qui vous fera tenir vos entrainements dans le temps. Alors pour savoir quel art martial sera le plus efficace pour vous, c’est certainement celui qui vous procurera le plus de plaisir et que vous pratiquerez avec le plus d’assiduité.

Il n’y a pas de problème insolvable, il n’y a que des questions mal posées…

Quand j’ai pensé à cet article, c’est cette phrase que j’ai lue dans un livre fantastique* qui m’est premièrement venue à l’esprit. La question est bancale et puisque qu’elle est bancale révélons le scoop tout de suite, le meilleur art
martial est définitivement celui que vous pratiquerez avec beaucoup de rigueur…

La question à se poser n’est donc pas quel est le meilleur art martial, mais quel art martial me fera le plus progresser…
*Du désir au plaisir de changer de Françoise Kourilsky

Mais quand même la Ferrari est plus performante ! ??

Si vous me permettez de poursuivre mon parallèle avec la voiture, il y a des voitures globalement plus rapides que d’autre et oui globalement je pense qu’il y a des courants d’arts martiaux plus efficace que d’autre. Mais ce constat ne vaut absolument rien. Parce qu’il doit être en adéquation avec vous, vos préférences, votre âge ou vos possibilités physiques…

Et puis aussi, tout simplement parce qu’entre l’école ou le style et le pratiquant débutant se trouvera celui que fera tout la différence : le professeur.

Alors quoi faire devant tout cette myriade d’arts martiaux disponibles ?

L’enseignement d’un style ou d’une école vous sera transmise par le professeur. Alors plus que le style ou l’école c’est l’enseignant qu’il vous faut choisir… Prenez des cours avec quelqu’un qui vous inspire confiance, une personne calme, ouverte aux autres, pédagogue….

L’important pour un débutant c’est de débuter ! C’est même je pense le plus difficile et faire ce premier pas n’est pas aisé quand on ne sait rien des arts martiaux à l’exception de ce que l’on en voit sur You tube (ou à la télé pour les plus anciens d’entre nous) …
Une fois que vous aurez acquis les premières bases alors vous pourrais mieux définir ce qu’il vous faut, et libre à vous de poursuivre ou de remercier (chaleureusement) celui qui vous aura mis le pied à l’étrier pour vous concentrer sur un style qui vous correspondra davantage.

Donc il ne faut pas chercher le meilleur art martial, mais le prof le plus fort !!!!! ????

Absolument pas… Et c’est ce qui est génial avec l’enseignement. Etre très bon techniquement ne garantit en rien d’être un bon professeur. La technique et l’enseignement sont deux compétences bien distincte. Alors pour un débutant il est préférable d’apprendre tout et correctement de quelqu’un de moyen que très peu de quelqu’un de brillant…
Par contre, et sans vouloir offensez qui que ce soit, être très bon pédagogue ne garantit en rien d’être bon technicien…
Si vous trouvez chez quelqu’un les deux à la fois, ne le lâchez pas, ces personnes sont tellement rares…

J’ai comme l’impression que le parallèle avec la voiture ne passionne pas que moi…

Et au final qu’est-ce qu’il faut qu’on fait que ça serait bien de faire ??? :

1 / Définissez bien ce que vous souhaitez :

Une pratique ludique où le plaisir est prépondérant. Une pratique physique où la dépense énergétique est primordiale, une pratique efficace où la mise en application de technique de défense est essentielle, ou une pratique équilibrée pour un mélange savamment dosé de toutes ces choses…

2 / Sortez de chez vous !

Allez dans les dojos près de chez vous, prenez une tenue de sport et demandez à participer à un cours. Observez le groupe d’élève, l’état d’esprit qu’il se dégage du cours: compétitif, bienveillant, déconnant ou travailleur et mettez ceci en parallèle avec vos envies.

3 / Trouver le prof et le groupe qui vous correspond :

C’est le plus simple, c’est une rencontre… On sait toujours tout de suite quand on rencontre quelqu’un qui nous plait avec qui on sourit, on apprend, on progresse… C’est l’étape la plus facile… N’oubliez pas que pour trouver il faut d’abord chercher…

4 / Travaillez, persévérez, restez éveillé

Sans travail vous n’irez jamais loin. Il est illusoire de croire que progresser peut se faire sans effort. Comme à vous tous, il m’arrive de manquer de motivation parfois, et je repense toujours à ce que m’a dit un très grand professeur d’Arts Martiaux : « il y a des fatigues qui reposent ».

Et, c’est vrai : je ressorts toujours d’un entrainement avec plus d’énergie. Tenez sur le long terme et puis rester ouvert. Ne croyez jamais détenir quelque vérité que ce soit, intéressez-vous autres styles. Soyez curieux de ce qu’il se fait ailleurs sans jamais dériver de votre pratique régulière. N’oubliez jamais qu’1 an de Judo + 1 an d’Aikido + 1 an de Krav Maga + 1 an de Goshinkaï ne fera jamais 4 ans de pratique des arts martiaux mais seulement 1 an de chacun d’entre eux…

 

Devenez une Ferrari sur un circuit, une 2Cv dans un champ ou une 4L sur la neige. Je vous incite à ne pas chercher le meilleur art martial ou le plus fort des enseignants mais tout simplement l’art martial et le professeur qui vous convienne le mieux et qui fera de vous une personne meilleure en tout point.

 

C’est ça l’art martial ultime une 4L plus rapide qu’une Ferrari…

Avec toute ma sincérité,
Sylvain Lançon.
Vous pouvez retrouver cet article sur le site du Goshinkai de Gaillac à l’adresse suivante : Quel est définitivement le meilleur art martial ?

Leave a Reply